2e édition de PROJEP, Rencontres de la Prospective pour la Jeunesse et l’Education Populaire

Lundi 28 février à 17h30 se tiendra la 2e édition de PROJEP, les Rencontres de la Prospective pour la Jeunesse et l’Éducation Populaire, cycle de rendez-vous mensuels lancé en janvier par le FONJEP pour l’année 2022. Cette édition sera consacrée aux questions majeures de la professionnalisation et de la formation dans l’éducation populaire. Pour en savoir plus et s’inscrire, cliquez ici.

Programmes universitaires à destination des étudiants en exil (Réseau Mens- Migrants dans l’Enseignement Supérieur)

Vous cherchez à orienter une personne vers un parcours universitaire et ce quel que soit son niveau de langue et son statut administratif ?

Camille Hanon, membre du Conseil d’Administration du RADyA, partage des informations sur le réseau MEnS et le Diplôme d’Université « Passerelle ».

Il s’agit d’un dispositif  d’accueil et d’insertion universitaire pour les demandeurs d’asile, bénéficiaires de la protection internationale (ou autres statuts) visant à faciliter l’insertion académique des étudiants et chercheurs en exil avec une formation en langue française et un accompagnement individuel renforcé.

34 établissements de l’enseignement supérieur membres du MEnS participent à ce dispositif sur l’ensemble du territoire national. Il est habilité par le Ministère de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche et de l’Innovation. Chaque établissement est susceptible de proposer un niveau différent.

Pour en savoir plus sur les établissements partenaires et les niveaux proposés par chacun, cliquez ici.

39ème Festival des Migrations, de la Culture et de la citoyenneté organisé par le CLAE (Luxembourg)

Le réseau CLAE partenaire luxembourgeois du projet FOCAALE (Si si, on vous en a déjà parlé. 268 d’entre vous ont d’ailleurs accédé aux fiches pédagogiques à partir de ce blog. Si vous les connaissez pas encore rendez-vous ici…);

DONC : la 39ème édition de son festival annuel organisée « dans une formule totalement repensée, se déroulera dans différents lieux, à différents moments, en réel et en virtuel durant les mois de mars, avril et mai 2022, avec un grand week-end de clôture les 7 et 8 mai. Le nouveau concept et le programme du Festival des Migrations, des Cultures et de la Citoyenneté seront dévoilés le 1er mars ».

ça donne envie, non?

La DGLFLF relance l’opération « Dis-moi dix mots »

Nous vous transférons les informations de la Délégation Générale à la langue Française :

« Le site « Dis-moi dix mots » s’est refait une beauté !

Si vous êtes porteurs de projets, vous pouvez dès à présent inscrire votre évènement sur le site et commander des livrets et des produits dérivés pour animer vos ateliers.

Si vous êtes passionnés par la langue française, vous retrouverez au fil des semaines des contenus exclusifs : des jeux et des textes inspirés des dix mots, ou encore les évènements organisés près de chez vous durant la Semaine de la langue française et de la Francophonie du 12 au 20 mars. »

Rencontre en visio avec Sophie Bilong organisée par Ressources Urbaines (77-91-94) le 28 mars

Rencontre intitulée « La participation d’un public migrant à la vie de la cité : enjeux et pistes pour agir ? »

« Lorsqu’ils arrivent sur un territoire, les migrant.es, pour la plupart, n’en connaissent ni la culture, ni le fonctionnement. Renforcer leur participation à la vie de la cité améliore leur intégration. En participant aux politiques d’accueil les concernant, leurs besoins sont mieux identifiés et pris en compte. Sur le territoire francilien, des initiatives locales pour favoriser la participation des personnes migrantes se déploient. Cependant, les acteur.rices de l’accueil et de l’accompagnement d’un public migrant doivent en amont prendre en compte les problématiques et les spécificités de la participation de ce public.

  • Quels sont les freins à la mise en place de cette participation ?
  • Quelles sont les conditions pour donner la parole aux personnes migrantes et garantir leur capacité d’agir ?

Ressources Urbaines vous invite à échanger avec Sophie Bilong, chercheuse dans le domaine de l’asile et de la migration, sur les enjeux et les pistes pour agir en faveur de la participation d’un public migrant à la vie locale, à la vie de la cité ». Pour en savoir plus et s’inscrire, cliquez ici

Diversité et citoyenneté- la lettre de l’IRFAM: ACCÈS À L’EMPLOI : REGARDS CRITIQUES, ACTIONS CONCRÈTES

Pour commencer l’année, nous partageons des informations en provenance de la Belgique. L’IRFAM – Institut de Recherche, Formation et Action sur les Migrations – est un organisme d’éducation permanente au service des professionnels de l’action sociale, de l’éducation, du développement culturel et économique. L’Institut vise, par une approche multidisciplinaire, à construire des liens entre la recherche et les interventions dans le domaine de l’intégration et du développement, ainsi que de la valorisation des diversités. Pour accéder à leur dernière newsletter, cliquez ici.

Journée Internationale des Migrant.e.s 2021 L’engagement associatif des diasporas pour la cause des migrant.e.s

Depuis 2010, le FORIMRéseau des diasporas solidaires, célèbre la Journée Internationale des Migrant.e.s. La #JIM est un temps fort pour réaffirmer et promouvoir les droits des migrant.e.s, dissiper les préjugés et sensibiliser l’opinion publique à la contribution des migrations, dans le Pays d’accueil et d’origine. Cette année, à l’occasion des 40 ans du décret 1981, le FORIM met au cœur de la réflexion le droit d’association des personnes étrangères. Pour en savoir plus sur le samedi 18/12/2021 9h30 – 18H cliquez ici.

Activités pour des femmes conçues par le GRDR

Le GRDR de Lille a invité le RADyA à participer au séminaire de clôture d’une action triennale en direction de femmes immigrées, présentation du projet en 2mn. Cette action, très proche de la démarche ASL, a permis de construire des outils (journal de bord, guide des adresses importantes…) avec les femmes participant aux ateliers de français. Il s’agit d’ateliers de pratique du français autour de thématiques liées à l’accès aux droits (santé, logement, éducation, …) et plus largement à la société française (se repérer dans sa ville/son quartier, le système scolaire, l’alimentation…). Ces ateliers ont pour but premier la pratique oral du français. L’approche de l’écrit se base sur les supports authentiques. Ils favorisent l’autonomie des participantes en leur permettant de mieux connaître et faire-valoir leurs droits et de découvrir les structures (associations ou services publics) locales.
Retrouvez les outils conçus avec les femmes et partagés par le GRDR sur le lien suivant.